Le poème d’Atahana #14

Les Ailes d’un papillon

Dans ses yeux, se noyer

Elle, mon éternelle Chimère …

Succomber devant son irrésistible volupté

Desdémone de me envies, de mes désirs

Elle, Elle … dont je ne puis me défaire

Me surprendre à me délecter de ce fruit défendu

Obéir à une loi qui n’est connue que de Nous

Nous

Elle, moi !